Une nouvelle année, une nouvelle décennie!

---

Semaine du 26 janvier :

Mercredi 29 janvier à

9h : La Destiné 2 – Un atelier intime centré sur le développement de l’estime de soi!

12h : Dîner en bonne compagnie – Apportez votre lunch! Dînons ensemble!

13h30 : Jasette en anglais – Un groupe de discussion en anglais pour améliorer votre compréhension et alimenter votre vocabulaire en anglais, et ce, à travers des discussions et des jeux!

Jeudi 30 janvier à

10h : Planification de cuisine (Jumelée à une activité de cuisine collective) – Découverte de recettes qui seront préparées à la prochaine cuisine collective. Sous inscriptions seulement.

14h : Espace Femmes engagées – Un comité d’action engagé dans les causes environnementales! Sauvons notre planète!

 

Semaine du 2 février :

Lundi 3 février à 13h30 : Passito passito! – Besoin d’améliorer votre espagnol? Vous êtes les bienvenues à notre groupe de conversation en espagnol sur des sujets variés.

Mardi 4 février à 9h : Cuisine collective régulière. Sous inscriptions seulement.

Mercredi 5 février à 12h : Dîner en bonne compagnie – Apportez votre lunch! Dînons ensemble!

 

*Inscription : 1) En personne au centre, 2) Par téléphone au 514-351-7974 ou 3) Par courriel à visibilite@cfanjou.ca (en répondant par ce courriel)

*Halte-garderie disponible gratuitement lors de nos activités. Réservation 48h à l'avance obligatoire.

 

---

Rendre service au carrefour! 

Si vous passez dans les points de services de distribution de journaux (métro, café, dépanneur, etc.), apportez un journal pour le rendre disponible pour les autres membres du centre!

Merci!

 

Fermeture du Carrefour 

5 février : En avant-midi pour une rencontre d’équipe.  

 

6 février : Journée à horaire et équipe réduite. Il n’y aura donc pas d’activités et les intervenantes seront disponibles que pour des rencontres en urgence et sous rendez-vous.

 

Pour toute urgence ou besoin, veuillez contacter sans hésiter (24h/24 - 7jours/7) :

-          811 : Info-Santé/Sociale (Services volet santé et psychosociale)

-          SOS violence conjugale : 1-800-363-9010

-          Tel-aide (ligne d'écoute téléphonique) : 514-935-1101

-          Suicide action Montréal : 1-866-277-3553

 

Poste à combler 

Conseil d’administration du CFA 

 

Représentante des membres (membre du CA)

 

Conditions pour poser sa candidature au conseil d’administration du Carrefour des femmes d’Anjou :

-          Toute femme âgée d’au moins 18 ans;

-          Être membre en règle du CFA depuis au moins trois mois;

-          Adhère à l’orientation féministe, à la mission, valeurs, philosophie et approche du Carrefour des femmes d’Anjou;

-          S’engage à respecter les règlements et codes de la corporation;

-          Être résidente d’Anjou (représente un atout).

 

Devenir administratrice c’est :

-          Assister à toutes les rencontres du conseil d’administration du CFA (environ 1 par mois+ comités)

-          Lire les documents auparavant et se préparer pour la rencontre;

-          Participer activement en donnant son avis et en réalisant les tâches assignées;

-          Assurer la confidentialité de toutes les décisions du CA;

-          Défendre les décisions une fois prises;

-          Faire la promotion du Centre;

-          Recruter des bénévoles;

-          Donner suite aux décisions prises à l’assemblée générale;

-          Contribuer activement à l’administration des affaires du CFA;

-          Participer à l’élaboration du plan d’action du CFA;

-          Participer à des comités spéciaux pour la réalisation de certains projets;

-          Assister aux différentes formations offertes par le CFA;

 

Date limite pour postuler : 25 février 2020

 Pour plus d’information sur le processus de sélection, veuillez contacter le CFA.

Nous tenons également à remercier Marie-Violaine François pour son engagement dans le Conseil d’administration du Carrefour à titre de représentante des membres depuis juin 2018. Nous lui souhaitons beaucoup de succès dans tout ce qu’elle entreprendra dans le futur!

---

Alanis Obomsawin

(Membre de la nation des Abénakis)

 

Chanteuse, conteuse, cinéaste, artiste ... activiste.

 

Une grande dame, qui à travers l’art multidisciplinaire, se réapproprie sa culture et son identité autochtone.

 

Originaire du territoire de la nation des Abénakis, dès sa jeune enfance, Obomsawin est initiée à l’art et la culture de son peuple par l’écoute des contes et chansons des aînés (1). C’est à l’âge de 10 ans qu’Obomsawin déménage avec sa famille de la réserve d’Odanak (entre Nicolet et Sorel) vers la ville de Trois-Rivières. Une transition difficile qui sera assombrie par la mort de son père ainsi que par les violences racistes et quotidiennes subies dans son école. La tradition orale devient alors un refuge dans lequel elle enracinera sa force et sa volonté d’être une actrice de changement.

 

Musique : Affirmation et résistance

 

À l’âge de 22 ans (1960), Alanis Obomsawin prend son courage à deux mains et quitte Trois-Rivières pour poursuivre ses études en langue aux États-Unis. Par ce nouveau départ émerge une carrière musicale engagée (2). Avec son hochet, son tambour et sa voix, Obomsawin parcourt l’Amérique du Nord ainsi que l’Europe et performe sur diverses scènes telles que les réserves, les prisons, les écoles et les musées (3). Elle chante et raconte ainsi l’histoire de son peuple pour élever les cultures des Premières nations et construire des ponts entre ces dernières.En 1985, elle enregistre l’album Bush lady composé de chansons traditionnelles abénaquises qui racontent les réalités des femmes autochtones à la croisée des violences coloniales et sexistes.

 

Cinéma : Réappropriation et libération

 

En 1967, Obomsawin fait sa grande arrivée au cinéma à titre de consultante à l’Office national du film (ONF) pour des projets centrés sur les Premières Nations (4). Un nouvel environnement qui lui permettra de réfléchir sur les différentes approches cristallisant la mémoire et les résistances des communautés autochtones. Par cette réflexion, Obomsawin utilise au sein de ses œuvres cinématographiques des images qui mettent de la lumière sur les conditions précaires de son peuple à travers de nombreuses thématiques, dont les droits autochtones, les problématiques environnementales, l’appartenance au territoire ancestraux, les traumas intergénérationnels et bien d’autres.

 

Lors des événements politiques de la Crise d’Oka (1990) qui oppose les Mohawks au gouvernement provincial puis fédéral, la cinéaste filme l’envers du décor à partir du campement des Warriors durant 78 jours (5). Ce séjour donna naissance à quatre films, dont le plus reconnu à travers le monde - Kanehsatake, 270 ans de résistance.

 

Aujourd’hui : Évolution et héritage

 

À ce jour, à l’âge de 87 ans, la cinéaste abénaquise compte à son actif plus de cinquante films engagés dans lesquelles la danse, la musique et l’oralité ont une liberté d’expression sans fin (6). Parallèlement à sa marquante carrière en cinéma, Alanis Obomsawin est également une artiste visuelle accomplie. Durant l’été 2019, elle a offert une exposition de ses gravures et ses estampes lors d’une exposition temporaire au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) (7). En décembre de cette même année, elle sera nommée membre du conseil d’administration au MBAM. Un moment historique puisqu’elle est du même coup la première personne autochtone à occuper ce poste dans cette grande institution artistique.

 

Sources :

(1)   Wuttunee, W. M. Pick, Z. Williams, P. Alanis Obomsawin, [En ligne], 27 juin 2019, https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/obomsawin-alanis

 (Page consultée le 28 janvier 2020).

(2) Ibid.

(3) Ibid.

(4) Ibid.

(5) Radio-Canada. Alanis Obomsawin : raconter les Premières Nations par l’image, [En ligne], 6 août 2019, https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1250153/alanis-obomsawin-autochtone-cineaste-artiste-archives (Page consultée le 28 janvier 2020).

(6) Ibid.  

(7)   Radio-Canada. Alanis Obomsawin, la première Autochtone à siéger au conseil du MBAM, [En ligne], https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1439561/alanis-obomsawin-conseil-administration-musee (Page consultée le 28 janvier 2020).

À consulter : 

Alanis Obomsawin à la plateforme Guess Who?

(Performance tirée de son album Bush lady de 1985)

https://youtu.be/9yXBslSySLM

 

Kanehsatake, 270 ans de résistance

(Un film puissant par un point de vue autochtone sur la crise d’Oka de 1990)

https://youtu.be/3D_YYk7n4A4

 

---

L’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (ENFFADA) a finalement rendu accessible ce juin dernier un rapport pointant les différentes violences systémiques sur les femmes et filles autochtones.

 

« Le rapport final de l’Enquête nationale révèle que les violations persistantes et délibérées des droits de la personne et des droits des Autochtones, et les abus qui en découlent, sont à l’origine des taux effarants de violence envers les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA autochtones. Le rapport en deux volumes appelle à des changements en profondeur sur les plans juridique et social afin de mettre un terme à la tragédie qui a dévasté les communautés autochtones partout au pays. » (Site Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées)

 

Pour plus d'information sur l'ENFFADA, cliquez sur le lien ci-dessous! : 

https://www.mmiwg-ffada.ca/fr/

 

P.S : Des discussions sur les réalités autochtones seront abordées dans l’Actualité 101 du 27 février!

 

Solidarité avec les femmes autochtones!

---

Pour cette nouvelle année, nous accueillons au sein de notre carrefour une nouvelle intervenante - responsable à la visibilité, Myriam !

Elle remplacera Caroline qui sera absente pour toute l’année en raison de son congé de maternité.

Engagée et passionnée, Myriam s’implique dans diverses luttes collectives contre les oppressions de toutes formes ce qui lui donne une compréhension pleine et entière des conditions des groupes minoritaires.

Elle aura comme principales responsabilités de faire de l’écoute, du référencement et de l’animation des activités. De plus, elle s’occupera des actions collectives, de la gestion des médias sociaux ainsi que la représentation et la visibilité du Carrefour.

Bienvenue Myriam! 

---